Tutorial : Star trails


Star Trails ? heu mais c’est quoi ça ?

C’est la création de lignes continues produite par les étoiles pendant une longue exposition dans laquelle l’appareil photo ne suit pas le mouvement.

Il existe 2 méthodes, la longue pose unique qui peut durer plusieurs dizaines de minutes et la superposition d’un maximum de prises de 30 secondes chacune.
Personnellement j’ai une très grosse préférence pour la seconde méthode qui est largement plus “souple” au niveau de la pollution lumineuse.

Le matériel :

Le minimum recommandé :
– Appareil Photo ayant un mode manuel
– Objectif grand angle (de 8 a 25mm) voire Fish Eye
– Trépied

Le reste, chaudement recommandé pour un meilleur confort :
– Télécommande avec commande Hold
– Grip ou seconde batterie
– Carte mémoire conséquente
– Lampe frontale
– Chiffon doux
– Tabouret/chaise pliante
– Gilet de sécurité routière fluorescent
– Quelques notions d’astronomie
– Thermos de café

Les prérequis :

En premier lieu, qui dit photo d’étoiles dit photo de nuit, plus le ciel est dégagé plus le star trails sera beau, les nuages pouvant cacher les étoiles pendant un certain moment pendant la photo le résultat ne sera pas aussi classe.

Trouvez un endroit le plus sombre possible (la lampe frontale est très utile dans ces cas là, toujours mieux de savoir où on met les pieds). Si c’est près d’une routes faites attention au passages de voitures, les lumières de phares peuvent bien ruiner une des photos.

Tentez de cadrer au maximum les étoiles mais en ayant un repère terrestre pour que l’on puisse se repérer :
– Arbre
– Pylône
– Maison
– etc

Si votre trépied le permet, lestez le pour avoir la meilleure stabilité possible.

Si vous voulez un effet “vortex” essayez d’avoir l’étoile polaire (si vous êtes dans hémisphère nord), voici un lien vers l’article qui pourra vous aidez à la trouver : http://www.univers-astronomie.fr/

Les réglages

Voici la partie la plus importante a prendre en compte, surtout ! pensez à désactiver toutes les options du style “réduction du bruit / bruit iso / D-lighting”, toutes ces options qui demande un travail du processeur de l’appareil et pourrait le bloquer au niveau des rafales, mettez votre appareil photo en mode Manuel et :

-Mode rafale
-Temps d’exposition : 30 secondes
-Ouverture : le minimum possible
-Iso : entre 400 et 1600
-Mise au point automatique sur un objet lointain (pensez au liveview), passez en visée manuelle pour garder cette mise au point et cadrer.

Prenez une photo de test et voyez si le rendu vous plait, si vous n’avez pas assez d’étoiles, montez un peu dans les iso. Mais attention, + les iso sont élevés + il y aura du bruit, prenez bien cet élément en compte pour le post traitement.

Si vous êtes satisfait c’est partie pour les rafales ! Si vous avez une télécommande en mode Hold vous pouvez laisser l’appareil faire son travail, sinon vous devrez reprendre une photo manuellement dès que la précédente sera prise.

Note : pour ceux qui ont une télécommande, vérifiez votre objectif, si de la buée se forme a cause de la température ambiante, relâchez le mode hold, attendez que la photo se termine, faite un rapide nettoyage avec un chiffon doux et reprenez les rafales.
ATTENTION !!! : les appareils photos ont une limite maximale de photos en rafale, regardez la notice de votre appareil, chez nikon en général c’est 100 photos, donc soyez vigilant toutes les 50 minutes.

Plus le nombre de prises est grand, plus les lignes seront longues, donc plus vous resterez a coté de votre appareil plus vous aurez un beau star trails ! :D

(un tabouret est vivement conseillé avec un petit jeu sur votre mobile qui n’éclaire pas trop voire un thermos de café si la fatigue se fait sentir)

Le traitement des images

La partie la plus sympathique, toutes les bruits du dehors (comme les lapins adultes) ne peuvent plus vous faire peur car vous êtes en sécurité.

Si vous travaillez en format Raw, traitez vos images pour les passer en jpeg (n’hésitez pas a déjà faire un travail au niveau du bruit / déformations de l’objectif / autres options)

Pendant le temps que les images jpeg se créent, téléchargez l’application startrails 2.0 sur le site de l’auteur : http://www.startrails.de/html/software.html

Dès que le logiciel est téléchargé, lancez le.

– Open > choisissez toutes les photos jpeg toutes fraiches
– Ensuite cliquez sur le 5eme bouton appelé Startrails (logo représentant un arbre et des lignes derrière.
– Choisissez le 2eme mode qui possède un meilleur rendu même s’il prend plus de temps.
– Admirez le résultat en live, une image a la fois va se superposer
– Dès que la barre de progression en bas sera a 100%, cliquez sur la disquette pour enregistrer le rendu (choisissez la meilleure compression possible, plus lourd mais plus beau)

Et maintenant ?

Les superpositions sont terminées, vous pouvez déjà poster la photo sur internet ou refaire un post-traitement final histoire de régler certains petits détails.

Mon star trails a quelques petits soucis

Voici la liste des problèmes que j’ai pu rencontrer au fil du temps :

A un endroit, les lignes ont une “cassure”.
> c’est que l’appareil a bougé, tentez de trouver la photo où la cassure commence et refaites un star trails avec les 2 groupes, ensuite en post-prod, tentez de joindre les 2 photos.

Une voiture a laissé un passage de lumière, j’ai un phare trails / Il y a du vent et les mouvement des feuilles des arbres ne font pas un beau rendu que faire ?
> En post-prod final, tentez de superposer une des image les plus nette (la plus sombre/sans vent et en format raw tant qu’à faire), de la superposer sur le rendu final et avec un masque de fusion, corriger la partie qui ne vous plait pas.

Des exemples maison :

Voici quelques photos prises par votre serviteur disponibles sur flickr :

[flickr-gallery mode="tag" tags="startrail"]

Ce tuto est basé sur ce que j’ai appris au fil du temps, si vous avez des question surtout n’hésitez pas a me contacter j’essayerais de vous aider au maximum :)

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Très instructif ton tutoriel. Je n’ai fait que quelques essais jusqu’à présent des startrails, en expérimentation sans avoir lu là-dessus.
    Je ne connaissais donc pas la 2ème méthode.
    Sûr que je vais l’expérimenter
    Merci beaucoup

  2. Romain dit :

    Hâte de passer à la pratique avec un appareil digne de cet excellent tutorial!

  3. alexandre dit :

    Excellent ce tuto, j’adore !
    Ca fait un moment que je veux faire ce genre de photo, mais l’été ayant du mal à s’installer, les nuages s’invitent toutes les nuits, donc je préfère attendre pour un meilleur résultat !
    ah oui, autre chose : quand tu dis ” La partie la plus sympathique, toutes les bruits du dehors (comme les lapins adultes) ne peuvent plus vous faire peur car vous êtes en sécurité.”, ça serait pas en référence au Seigneur Bohort dans Kaamelot ? XD
    Encore merci pour ce tuto ! :)

    • JoJoNeiL dit :

      En été l’avantage c’est que les nuits sont moins froides et ya moins de risques de buée sur/dans l’objectif. Mais l’hiver le ciel est plus souvent dégagé et les nuits sont… comment dire…. très fraîches :D
      La semaine où j’ai fait ce tuto, il y a eu 4 jours/nuits sans aucuns nuages. 4 nuits avec beaucoup moins de sommeil x) !!!
      Au pire c’est des petites gerbilles, mais pour le moment j’ai pas croisé d’ours en allant pisser x)

  4. Christophe dit :

    Merci pour ce tuto !
    Quand tu dis, “pensez à couper toutes les options du style…(réduction de bruit, bruit Iso, D-Lighing…)
    Ok mais plusieurs questions :
    1) sur par exemple une pose de 30s, on gagne donc les 30s de traitements ce qui permet d’ailleurs de réaliser des beaux traits…?
    2)comment traite tu le bruit lié à cette pose de 30s ? (Vu que le traitement pause longue est désactivé) au développement du Raw ? Ça se rattrape aussi bien que si c’était le boîtier qui le fessait ?
    J’ai jamais désactivé cette option…c’est pour ça que je me pose la question…
    Je crois qu’il existe une méthode ou on simule un cliché de la même longueur que la photo initiale mais avec le capuchon de l’objectif, pour avoir un cliché du bruit numérique pour ce temps de pose, et on soustrait celui ci sous Photoshop …?
    Mais dans ton cas, comment fais tu ?
    Merci ;)

    • JoJoNeiL dit :

      Alors, pour répondre à tes questions
      1) Retirer les traitements de l’appareil sur la photo c’est surtout pour éviter que le processeur fasse un burn out et bloque l’appareil au niveau de la prise de photos. Même un D800 au bout d’une 50ène de photos commence a peiner

      2) Déjà, avec mon boitier qu’est le D800, le bruit a 3200 iso est raisonnable vu ses 36.6 millions de pixels. Perso je prends en raw et j’importe tout avec lightroom, une petite synchro de toutes les photos pour gérer tout ce qui est expo / contraste… et effectivement le bruit je le fait en 2 temps. Pour la photo globale et ensuite en filtre gradué (ou le pinceau) pour la partie terrestre. Le bruit dans les étoiles c’est pas très grave, au pire ça rajoute quelques étoiles, dans un startrail c’est pas comme si on pouvait reconnaitre la grande ourse.

      Jamais entendu parlé d’une méthode avec un capuchon, j’ai appris ma techniques tout seul dans mon coin mais avec un peu de bricolage et des filtres ya moyens de faire des choses tellement folles avec un appareil donc ça me surprendrais pas ^^ .

      Mais pour ce qui est du bruit, même pour un shooting portrait je préfère avoir le contrôle total sur la photo, Tirer a 800 iso ne me fait plus peur. Je suis même d’avis de rajouter du bruit sur certaines photos. Sur un tirage papier ça peut donner une certaine matière vraiment sympa.

      en esperant avoir répondu a tes questions ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.