3D

Nouveau lit pour mon imprimante 3D

Depuis quelques temps, mon lit chauffant de ma prusa i3 rework était décédé (led qui s’allumait quelques secondes et plus rien ensuite).
Vu qu’avec mes soucis de santé et mon allergie au parfums, imprimer en ABS est pour moi exclu, donc j’ai décidé d’augmenter la taille de mon lit en supprimant le lit chauffant.

Matériel acheté (leroy merlin) :
– Une plaque de plexi de 5mm d’épais (je n’ai trouvé que 50x50cm à redécouper soi même) : 11€
– Une plaque de verre de 3mm d’épais 23x23cm (à la découpe) : 2€
– Lot de vis m3x20mm avec tête plates : 5€
– Lot de ressorts Ø5mm lg 40mm (je n’ai pas trouvé plus fin) : 5€

vis

Outils nécessaires :
– Une scie ou un cuter (avec de la volonté)
– Perceuse avec forets classiques & forets a bois si possible
– Tournevis

Pièces à imprimer x4 (pas obligatoire mais ça aidera) : molette_reglage_lit
molettes

Montage :Gif-montage

1) Sciage

Avec l’aide d’une scie circulaire (histoire de gagner du temps mais avec une scie a métaux ou moults passages avec un cutter ça passe), j’ai découpé la plaque de plexi pour avoir un carré de 235x235mm.

2) Perçage : Forêt de 3mm

Ensuite, j’ai mis le plateau du lit chauffant au centre pour savoir où percer.
Ce qui fait qu’à 13mm de chaque bords, j’ai percé 4 trous de 3mm (le carré d’axe en axe fait 209x209mm selon mon cadre)

Ensuite, j’ai mis le plateau du lit chauffant au centre pour savoir où percer.
Ce qui fait qu’à 13mm de chaque bords, j’ai percé 4 trous de 3mm (le carré d’axe en axe fait 209x209mm selon mon cadre)

3) Perçage 2 : Forêt à bois de 6mm

C’est le passage le plus délicat car j’ai voulu que la tête des vis soient noyées dans le plexi
Il faut donc percer que 2.5mm.

Y aller par petites touches histoire de ne pas finir de l’autre coté.

4) Vérification

Vu que c’est du plexi, avec le forêt a bois ça peut boucher le reste du trou de Ø3mm.

Il faut donc passer un petit coup de vérif’ pour le passage et savoir si la tête est bien noyée dans la plaque

5) Mise en place

En préparation, il faut couper un ressort en 4 histoire que les 4 fassent +/- 10mm de long.

Après c’est comme un mécano :

-1 vis dans la plaque
-une rondelle de 3
-un bout de ressort
-une rondelle de 3

placer le tout sur le chariot à chaque coins.

6) Serrage

Je place les écrous m3 dans les pièces imprimées et je les vis sur les vis et je place la plaque de verre avec du scotch 3M dessus

7) Calibrage

Avec les petites molettes je gère la hauteur des 4 points pour que la buse frotte a peine sur le scotch

Après réglages, je suis passé d’une zone imprimable XY de 180×180 à 210x200mm. (en sachant que les endstop X et Y sont placés comme la Prusa i3 Hephestos)

La molette est basée sur le modèle de 3dSuppli.

Les photos au final :

Montage d’une imprimante 3D, ou comment j’ai tout monté trop vite comme un gamin sans profiter

Tellement pris dans mon montage, qu’en fait, j’ai tout fini le lendemain…Du coup je fais un bref résumé :

Premières soudures depuis le collège, un peu galère mais ça passe, me suis même pas cramé un doigt.
Le plus hard je pense c’est le branchement de tout les câbles sur la rampe derrière, brancher une 20 ènes de câbles sur une rampe qui fait 10x7cm… faut pas se louper ^^ .

J’avoue qu’a la fin j’ai vraiment eu l’air d’une quiche… car imprimante +/- calibrée, branchée sur le pc…. et là c’est le gros blanc… “j’ai monté mon imprimante mais maintenant j’imprime quoi finalement ? :/”

Après avoir quelques hésitations je décide d’attendre mon pote V3ry qui m’a fait craquer et qui m’a filé 2-3 conseils derrière.
Quelques petits fails pour les premières impressions, j’utilise un bout de PLA de test mais il ne s’accroche pas sur la plaque. Du coup je change en mettant ma bobine d’1kg de fil blanc, tente avec du scotch polyimide et là c’est i believe i can fly…… tel un gamin qui voit un petit train pour la première fois tourner en rond… bref, une vidéo un peu de kéké mais je fait partager (prise a environ 1h du matin) :

Les fails en question :

  1. les tiges filetés de l’axe Z tordues et du coup un des moteurs latéral qui souffrait vraiment
  2. la plaque de verre trop grande qui s’est un peu cassée (biseautage de bourrin) au serrage d’une vis
  3. Le cable démo fourni avec l’imprimante qui casse dans la buse

Mon bilan :
L’imprimante 3D : Prusa i3 reworkMontée en moins de 20h, et au moins 5h de calibrage au fil du temps. Pas trop trop grosse, c’est + l’alim qui prend de la place derrière mais pas très génant, mise sur un meuble qui fait 50×90 tout passe a l’aise avec des bobines dans un coin.
A part pour monter les pieces de l’axe X car pièces fragiles, si on prend son temps et qu’on suit bien les infos, ça passe :)

reprap-france.com
Un sav efficace, et rapide a envoyer le colis.
J’ai juste eu quelques rondelles qui manquaient 3 toutes petites, rien de grave car a la quincaillerie du coin yen avait et la plaque de verre… qui faisait 205x205mm au lieu de 200×200, du coup la plaque écrasait les led du lit chauffant et du coup la plaque n’étais pas droite. Là j’avoue j’ai vraiment galéré et au final j’ai acheté une plaque de verre de 200x200x3mm a leroy merlin Haumont pour moins de 5€ (coupe carrée gratuite) dédicace au vendeur Manuel pour son sens de l’humour.
Ensuite la notice totalement en français, le gros plus. Par contre s’il y avait eu des photos ou explications un peu plus précises ça aiderait bien (surtout pour monter l’extrudeur).

Le PLA
Un type de filament vraiment sympa, une très très faible odeur très douce a l’impression comme de la guimauve et quand on veut percer/poncer avec une Dremel c’est une odeur de noix assez agréable.
D’ailleurs vu que c’est bio dégradable, carrément moins toxique que son concurent l’abs qui demande plein de galères avec des odeurs pas très cool avec de l’acétone, et des températures plus hautes
Pour le moment mes réglages sont de 195° pour l’extrudeur et 65° pour le lit chauffant pour une accroche parfaite.

Quelques photos du montage :