Photos

Diagram

éditeur de Diagrammes pour setup photos

Comme beaucoup de monde (enfin j’espère), j’aime bien regarder les photos des autres pour m’inspirer, trouver des astuces, regarder dans les yeux des modèles pour essayer de deviner l’éclairage (c’est assez rigolo d’ailleurs). Savoir quel matériel à été utilisé, une ombrelle, une softbox, une octobox de 2m de diamètres….

Malheureusement regarder dans les yeux d’un modèles, aussi beaux soient-ils, c’est pas toujours évident de trouver et si l’éclairage d’une photo est classe, certains photographes font la fleur de montrer le schéma du placement de leur matériel d’éclairage. Pas mal de sites comme http://strobox.com/, mais leur créateur de diagramme se fait vieillot et la prise en main est pas top top, les logos sont pas beaux bref, c’est sympa mais sans plus.

Et là ce soir (a l’heure où j’écris ces lignes donc) je viens de trouver un site super interressant qui fait pareil que strobox mais avec un style dessin à la main et la mise en place des éléments est si simple… en 2 minutes le setup est fait et vous pouvez récupérer votre fichier.png dans la foulée et même le partager avec les autres (si vous êtes en tant qu’invité, le schéma restera en ligne 24H, mais largement suffisant pour le montrer à des amis/collègues si c’est pour juste montrer une idée) : http://www.sylights.com/

Diagram

Bon personnellement je rajoute directement sur l’image le matos et la puissance histoire de, et le rendu est clair, net, précis, tout ce que j’aime quoi :D

En espérant que ma trouvaille peut être tardive aide des photographes en herbes qui veulent apprendre/progresser/partager leurs expériences ^^

Merci a vous pour votre visite et lecture de cet article et @bientôt o/

Joce

B2B

Tutorial DIY : Bol de beauté pour flash cobra

 

DIY = Do it Yourself > faites le vous même.

Bol de beauté ? kessako ?

Pour tout ceux qui aiment faire de la photo studio et qui commencent comme moi a faire du strobisme (flash déportés), le bol de beauté est comme la softbox quasiment indispensables pour réaliser un bon éclairage pour du portrait. Beaucoup de bol de beauté sont monté sur des projecteurs et les adaptateurs dans le commerce sont pas très bon marchés. Donc si vous vous sentez l’ame d’un Macgyver d’un jour, autant essayer d’en faire un vous même avant d’acheter :)

Plusieurs tutos sont disponibles sur le net, des plus élaborés les uns que les autres mais demandent de bonnes bases de bricolage et des matériaux a acheter. Ici on va faire que de la récupération.

Quoi qui faut ?

En matériel minimum il vous faut :
– Un flash cobra
– Un bol plastique genre petit saladier d’environs 30cm de diamètres (Pour le tuto j’ai récup’ des pots de fromage blanc)
– Un peu de papier d’alu
– Une bouteille d’eau vide
– Un bout de carton et quelques feuilles blanches
– Un couteau
– De la colle forte
– Un peu de ficelle/laine et une aiguille
– Une règle, des ciseaux, des crayons et un compas (retrouvez vos affaires d’écoles ou piquez les affaire de vos gosses/neuveux ;) )

En matériel supplémentaires :
– Bombe de couleur blanche et noire (6€ l’unité)
– Outil genre Dremel avec disque de découpe et Fraise de ponçage + petit foret (25€ un pack complet chez lidl en promo du jour)
– Papier abrasif

Un peu de temps, comptez 2h pour tout ce qui est découpe et 1 journée avec le temps de séchage pour la peinture.

Note : Je ne suis en aucuns cas responsable des dégâts qui peuvent être occasionnés (piquer un plat tuperware de sa mère ou sa femme est une trèèèèèèès mauvaise idée sans consentement). Soyez prudent avec les outils coupants ou la colle, mettez des protections pour les yeux et les mains.

Et c’est parti pour le bricolage !

1) Définitions du trou dans le bol pour intégrer la tête du flash.
Chaque flash a une dimension unique donc il va falloir récupérer les dimensions du flash et les reporter pour que le rectangle soit bien au centre du bol. Essayez d’être le plus parallèle histoire d’avoir un rectangle bien d’équerre. Mais surtout ne prenez pas de marge supplémentaire ! Il faut que le flash ait un certain frottement pour que le bol tienne dessus tout seul arrivé a 2-3 cm.

2) Découpe du bol
C’est là que la dremel peut être sympathique, la découpe au couteau risque d’être un peu longue mais faisable avec plusieurs aller-retour (juste une question de gain de temps), essayez d’avoir une coupe bien droite et essayez de limer les angles histoire de ne pas griffer le flash plus tard. (essayez de mettre le flash histoire de refaire une découpe si nécessaire)

3) Découpe de la bouteille d’eau : Le réflecteur.
Prenez une bouteille, et coupez la en 2 pour n’avoir que l’arrière. Essayez d’avoir 3/4 de la hauteur du bol.
Ensuite prendre le bol et le reflecteur, positionnez les 2 pour qu’ils soit bien centré. Faites 3 ou 4 repères avec un crayons et trouez les 2 a chaque repères pour pouvoir les fixer ensemble. 2 trous sur le bol pour un trou dans le réflecteur.

4) Réfléchir la lumière dans le réflecteur.
C’est ici que vient le papier d’alu, prendre une feuille pas très longue, et essayez de tapisser le fond de l’arrière de bouteille. mettez de la colle forte avant histoire que l’alu tienne (du scotch ça tient aussi mais sur le long terme c’est pas sur).

5) Blanchir le bol.
Ici il y a 2 méthodes, soit on prend des feuilles blanches et vous les collez dans le bol avec de la colle/stotch soit vous trouvez de la peinture blanche (en bombe c’est rapide et efficace). Pour ceux qui préfèrent la bombe : n’oubliez pas de griffer un peu le bol pour que la peinture tienne mieux et passez quelques couches histoire que le blanc soit bien blanc. Si vous voulez un truc qui ai un peu de gueule peignez en noir l’extérieur du bol (vraiment pas obligé mais ça fait bien plus classe :D )

6) Fixation du réflecteur sur le bol.
On s’approche de la fin : On prend un peu de ficelle, et on passe dans le premier trou du bol, on passe dans le trou de la bouteille et on passe dans le second trou du bol, on fait un nœud et hop, plus qu’a faire la même méthode sur le reste des trous. Si vous avez un trou assez large rentrer l’excédent de fil et coupez le.

7) Facultatif mais histoire de faire cache misère…
Faites un rond avec du carton (canson ou plus épais) légèrement plus grand que le diamètre de la bouteille mettre de la colle forte sur une face et recouvrez le d’alu. mettez de la colle forte sur le bout du réflecteur et positionnez le rond le plus au centre possible histoire de cacher la bouteille d’eau et surtout de voir ce qu’il y a a l’intérieur.

Et là c’est la photo test :)
Il faut un modèle, si vous êtes tout seul bah… ça sera vous. Mettre le bol a une 50ène de cm du visage, faites vos réglages et Chlaf !

Voilà, votre bol de beauté est fait. plus qu’a faire de jolis portraits :D
J’espère avoir été le plus clair possible. Si vous avez des questions surtout n’hésitez pas a laisser un commentaire j’essayerais de vous répondre au mieux ^^ .

7602589628_dacfca9cb9_z

Hey Baby ! ;p

Alors là c’était juste parce que Tommy était sur la table en mode “jveux des gratouilles” et avait le bide bien en évidence.
Je cours chercher le D800, claques le SB900 vu que niveau lumière c’était loin d’être top, et ptite séance shooting plus qu’improvisée.

Et là super content d’avoir un reflex parce qu’avec un bridge (a moins d’être vraiment un bon gros veinard qui devrait se demander si sa moitié est fidèle) c’est normalement pas possible : Tommy baille et cligne d’un oeil en même temps \ o/

Hi Baby ;p

Un bon gros moment de ” lol ” déjà en voyant la tronche et bon gros moment de “oh punaise le D800 défonce tout” en voyant la qualité de la photo en taille originale.

Bref une séance bien sympa avec Jabba the cat :)

Photo bonus VIP pour ceux qui visitent le blog :
Tommy en mode épave échouée sur la table ça donne ça >

[]

7194424472_bd52e8f61d_c

Tutorial : Star trails

Star Trails ? heu mais c’est quoi ça ?

C’est la création de lignes continues produite par les étoiles pendant une longue exposition dans laquelle l’appareil photo ne suit pas le mouvement.

Il existe 2 méthodes, la longue pose unique qui peut durer plusieurs dizaines de minutes et la superposition d’un maximum de prises de 30 secondes chacune.
Personnellement j’ai une très grosse préférence pour la seconde méthode qui est largement plus “souple” au niveau de la pollution lumineuse.

Le matériel :

Le minimum recommandé :
– Appareil Photo ayant un mode manuel
– Objectif grand angle (de 8 a 25mm) voire Fish Eye
– Trépied

Le reste, chaudement recommandé pour un meilleur confort :
– Télécommande avec commande Hold
– Grip ou seconde batterie
– Carte mémoire conséquente
– Lampe frontale
– Chiffon doux
– Tabouret/chaise pliante
– Gilet de sécurité routière fluorescent
– Quelques notions d’astronomie
– Thermos de café

Les prérequis :

En premier lieu, qui dit photo d’étoiles dit photo de nuit, plus le ciel est dégagé plus le star trails sera beau, les nuages pouvant cacher les étoiles pendant un certain moment pendant la photo le résultat ne sera pas aussi classe.

Trouvez un endroit le plus sombre possible (la lampe frontale est très utile dans ces cas là, toujours mieux de savoir où on met les pieds). Si c’est près d’une routes faites attention au passages de voitures, les lumières de phares peuvent bien ruiner une des photos.

Tentez de cadrer au maximum les étoiles mais en ayant un repère terrestre pour que l’on puisse se repérer :
– Arbre
– Pylône
– Maison
– etc

Si votre trépied le permet, lestez le pour avoir la meilleure stabilité possible.

Si vous voulez un effet “vortex” essayez d’avoir l’étoile polaire (si vous êtes dans hémisphère nord), voici un lien vers l’article qui pourra vous aidez à la trouver : http://www.univers-astronomie.fr/

Les réglages

Voici la partie la plus importante a prendre en compte, surtout ! pensez à désactiver toutes les options du style “réduction du bruit / bruit iso / D-lighting”, toutes ces options qui demande un travail du processeur de l’appareil et pourrait le bloquer au niveau des rafales, mettez votre appareil photo en mode Manuel et :

-Mode rafale
-Temps d’exposition : 30 secondes
-Ouverture : le minimum possible
-Iso : entre 400 et 1600
-Mise au point automatique sur un objet lointain (pensez au liveview), passez en visée manuelle pour garder cette mise au point et cadrer.

Prenez une photo de test et voyez si le rendu vous plait, si vous n’avez pas assez d’étoiles, montez un peu dans les iso. Mais attention, + les iso sont élevés + il y aura du bruit, prenez bien cet élément en compte pour le post traitement.

Si vous êtes satisfait c’est partie pour les rafales ! Si vous avez une télécommande en mode Hold vous pouvez laisser l’appareil faire son travail, sinon vous devrez reprendre une photo manuellement dès que la précédente sera prise.

Note : pour ceux qui ont une télécommande, vérifiez votre objectif, si de la buée se forme a cause de la température ambiante, relâchez le mode hold, attendez que la photo se termine, faite un rapide nettoyage avec un chiffon doux et reprenez les rafales.
ATTENTION !!! : les appareils photos ont une limite maximale de photos en rafale, regardez la notice de votre appareil, chez nikon en général c’est 100 photos, donc soyez vigilant toutes les 50 minutes.

Plus le nombre de prises est grand, plus les lignes seront longues, donc plus vous resterez a coté de votre appareil plus vous aurez un beau star trails ! :D

(un tabouret est vivement conseillé avec un petit jeu sur votre mobile qui n’éclaire pas trop voire un thermos de café si la fatigue se fait sentir)

Le traitement des images

La partie la plus sympathique, toutes les bruits du dehors (comme les lapins adultes) ne peuvent plus vous faire peur car vous êtes en sécurité.

Si vous travaillez en format Raw, traitez vos images pour les passer en jpeg (n’hésitez pas a déjà faire un travail au niveau du bruit / déformations de l’objectif / autres options)

Pendant le temps que les images jpeg se créent, téléchargez l’application startrails 2.0 sur le site de l’auteur : http://www.startrails.de/html/software.html

Dès que le logiciel est téléchargé, lancez le.

– Open > choisissez toutes les photos jpeg toutes fraiches
– Ensuite cliquez sur le 5eme bouton appelé Startrails (logo représentant un arbre et des lignes derrière.
– Choisissez le 2eme mode qui possède un meilleur rendu même s’il prend plus de temps.
– Admirez le résultat en live, une image a la fois va se superposer
– Dès que la barre de progression en bas sera a 100%, cliquez sur la disquette pour enregistrer le rendu (choisissez la meilleure compression possible, plus lourd mais plus beau)

Et maintenant ?

Les superpositions sont terminées, vous pouvez déjà poster la photo sur internet ou refaire un post-traitement final histoire de régler certains petits détails.

Mon star trails a quelques petits soucis

Voici la liste des problèmes que j’ai pu rencontrer au fil du temps :

A un endroit, les lignes ont une “cassure”.
> c’est que l’appareil a bougé, tentez de trouver la photo où la cassure commence et refaites un star trails avec les 2 groupes, ensuite en post-prod, tentez de joindre les 2 photos.

Une voiture a laissé un passage de lumière, j’ai un phare trails / Il y a du vent et les mouvement des feuilles des arbres ne font pas un beau rendu que faire ?
> En post-prod final, tentez de superposer une des image les plus nette (la plus sombre/sans vent et en format raw tant qu’à faire), de la superposer sur le rendu final et avec un masque de fusion, corriger la partie qui ne vous plait pas.

Des exemples maison :

Voici quelques photos prises par votre serviteur disponibles sur flickr :

Ce tuto est basé sur ce que j’ai appris au fil du temps, si vous avez des question surtout n’hésitez pas a me contacter j’essayerais de vous aider au maximum :)

7574048356_43fc4d3771_c

Félix, le chat star

La scène ce passe dimanche 15 juillet 2012… on vient de finir de manger et là on voit Félix complètement détendu, en train de pioncer sa race mais d’une force…

Vu que j’aime bien embêter mes chats (je me venge car la nuit c’est eux qui viennent me réveiller) je teste un peu sa réactivité pour voir s’il y a moyen de faire une photo originale…
et là Bingo, le chat était vraiment dans le shmurf, je cours chercher le D800, Prend une paire de lunette de bébé (acheté il y a des lustres) et les met délicatement sur son pif…

Et c’est parti pour la mitraille… le jojo avec son tout nouveau joujou, ma maman avec son nouveau Nikon J1 et le papa qui se marre parce que les appareils photos qu’il nous a offert sont utilisés allègrement pour profiter au mieux de cette scène épique (et colégram).

Bref 50shoots plus tard, j’ai choisis les 3 meilleures et voilà le résultat :) :

La sieste du dimanche après midi

D80_0463

D80_0448

Sans titre-1

D800, le début d’une grande aventure

Alors voilà, tout commence en début d’année quand je vois les début de rumeurs comme quoi un appareil Nikon, remplacent du D300s serait full frame.

En gros le capteur est plus grand et on a une meilleure qualité (niveau taille de pixel c’est conséquent aussi du coup).
Le truc c’est que pour ce genre de boitier, il faut les objectifs qui soient adaptés car dans le monde du réflex ya les objectifs APS-C et les Full frame. les APS-C sont “abordables” et les full frame c’est de 2 a 4x le prix.

Du coup rien qu’en regardants sur des forums au niveau rumeurs jme suis dit, faut que je commence a économiser bien bien car même si le boitier va couter un bras, les objectifs couteront aussi cher.

En discutant avec mon père de temps en temps au niveau des nouvelles rumeurs toussa on parlait des objectifs qui seraient sympa a mettre dessus au fil du temps. Des semaines/mois passent et puis un jour… BIM…
Mon père n’emmène dans une boutique photo et me paye un Nikon D800… THE APPAREIL PHOTO DE OUF…
Le tout dernier boitier pro… full frame et tout… fin le truc de guedin quoi !

Bref mon père m’a offert un rêve… et je peux vous dire que quand j’ai déballé le carton… j’étais loin d’être en mode bourrin…

Au moment où j’écris ces quelque lignes ça fait une semaine tout pile que j’ai ce boitier de malade. J’avais déjà quelques objectifs full frame sans faire gaffe (m’en suis rendu compte que quand je les ai mis sur le boitier pour tester) : un 50mm, un 150mm macro et un 120-400mm (téléobjectif que j’utilise principalement comme télescope).

Bref les économies faites pour l’appareil photo (et le permis vu que je peux toujours pas vraiment sortir) ont été utilisés pour commander de nouveaux objectifs : un fisheye 15mm, un 24-70 et un 70-200 qui ouvrent tous a F2.8 et quelques accessoires photos pour monter un petit studio.

J’ai pris des objectifs Sigma, une économie d’environs 1700€ comparé a Nikon: Sigma est 50% moins cher et a la même qualité (même que le 24-70 est stabilisé comparé a celui de Nikon)

La commande s’est faite par virement chez digit-photo.com. pour le moment pas de nouvelle mais d’ici quelques jours je devrais recevoir ces précieux cailloux.

Bref je vais faire une sorte de journal de mes aventures tout les mois avec ce précieux boitier et ses nouveaux “cailloux” qui je l’espère m’aideront a sortir un peu plus le bout de mon nez dehors.

Pour la peine je vous offre une photo exclusive non publique sur flickr. Cliquez sur l’image pour la voir en taille originale et voir la qualité des photos prises avec mon D800 :D !!
D800 : Une photo de lapin crétin sur 36 300 000 pixels ça le fait ?